Tribune Libre

guillemets

Groupe PS/MRC

Le 03/01/2020

photo200

L’accès aux soins est un droit fondamental !

Il est indispensable de renforcer la protection sociale et l’accès aux soins. Notre conviction et notre combat sont que chacun doit pouvoir se soigner, quel que soit sa maladie, l’endroit où il habite, ses revenus… C’est une des conditions de la dignité humaine. Le système français est l’un des plus solidaire au monde, pourtant les inégalités sociales persistent. Une étude montre que 1 français sur 4 a déjà renoncé à se soigner pour raisons financières.

La santé des habitants de Bruay-la-Buissière est à nouveau mis à mal par les difficultés rencontrées par l’hôpital. C’est pourquoi nous soutenons le mouvement des personnels pour une revalorisation du budget hospitalier. L’État est seul responsable de cette situation, et non le mouvement des gilets jaunes. Selon l’enquête de Médiapart « le retour à l’équilibre du régime général ne représente aucun risque. L’époque doit être aux investissements massifs et à la modernisation ».

Oui, l’hôpital public doit être sauvé ! cependant la fermeture inadmissible de la CMC de Bruay prouve que les établissements privés de proximité souffrent également, ils doivent rentrer dans un schéma territorial d’accès aux soins pour être soutenus. Cette fermeture est incompréhensible aux vues de l’activité. Quelles urgences pourront accueillir les 17000 personnes qui fréquentaient l’accueil 24/24, sans parler de la radiologie et des autres services.

La décision aurait dû être repoussée, cela aurait permis de renégocier avec les repreneurs, le but : sauver l’activité et l’emploi.

Quel gâchis !

Nous tenions à apporter notre soutien au personnel de la CMC face au drame qui les touche et touche leurs familles.

Boris Gregorcic, les élus du groupe PS, MRC et apparentés

Groupe communiste

photo200

Pas d’expression actuellement

Pour le groupe communiste Annick Duhamel, Michel Trioux

Groupe RN/RBM

Le 25/10/2019

photo200

La manifestation récente des pompiers a été inédite tant par son ampleur que par la portée des revendications qu’elle porte.

En effet, nous constatons une convergence des revendications portées par les corps intermédiaires: concernant les urgentistes, les aides-soignants, les forces de l’ordre, le constat est identique : la pression exercée sur les professions en contact direct avec la population devient insoutenable, qu’il s’agisse d’interventions dans les quartiers dits sensibles ou de palier à la désertification des services publics dans ce qu’on appelle aujourd’hui les territoires, par opposition aux métropoles.

Ainsi les pompiers sont ceux qu’on appelle lorsque les autres services ne peuvent plus intervenir faute de moyens, avec un nombre d’agression multiplié par 3 entre 2008 et 2017 et un sentiment d’insécurité croissant.

Voici longtemps que le Rassemblement National alerte sur la décomposition de la société française, liée à la dislocation de la matrice républicaine et laïque et à l’immigration de masse. Et pourtant, sous les assauts du communautarisme, les dernières digues sont en passe de sauter.

L’Etat et les départements doivent écouter les propositions corps intermédiaires, comprendre l’urgence de la situation, palier rapidement au manque de moyens. Mais sur le long terme, c’est bien le débat sur l’unité de la nation et des valeurs républicaines qui doit être étudié pour apporter des réponses de fond.

Jérémy Degréaux, Robert Mille Groupe RN/RBM

Groupe EELV & sympathisants 

photo200

Les murs ont des oreilles, les caméras ont des yeux !

Tous les élus du conseil municipal n’ont pas voté le 11 octobre 2019 la pose de caméras : 321 586 € ! 16 caméras annoncées en Janvier 2018, le nombre est passé à 48 ! Un terminal de verbalisation pour un montant de 4734€ a aussi été acté. Pour répondre à un sentiment d’insécurité !

Ce dispositif sera dépassé aussitôt installé, il ne tient pas compte du coût environnemental, de la consommation d’énergie. Nous souhaitons qu’une partie des charges transférées vers l’agglomération (conservatoires, piscine..) soit utilisée pour baisser les impôts locaux et financer les associations qui travaillent à créer du lien social, au lieu d’être intégralement dépensée. Ces investissements sont-ils efficaces ? De nombreuses études ont démontré que la vidéo protection ne réduisait pas les vols, les agressions et les incivilités. (Rapport de L.Mucchielli dans la Gazette 2018)

Les principes d’équité, d’impartialité, ne peuvent pas être respectés lorsque les pouvoirs administratifs, politiques, judiciaires et répressifs sont entre les mains d’un petit groupe d’élus. Une dérive peut porter atteinte à la liberté individuelle et à la vie privée des habitants. (Le tribunal correctionnel de Caen condamne le 2 juillet 2019 le maire de Ouistreham).

Doit-on se substituer au rôle de l’état pour pallier le manque de policiers souvent réquisitionnés contre les manifestants pacifiques qui luttent pour dénoncer le manque d’actions pour se préparer au changement inéluctable du climat ? Les incivilités ont principalement pour origine la consommation d’alcool et de drogue, nous avons besoin de professionnels de santé et non de répression qui est souvent l’aveu d’un échec.

Soutenons les nombreuses initiatives qui mobilisent les citoyens pour lutter contre la précarité et sensibilisent à une autre forme de partage et de responsabilité. L’action politique ne doit pas reposer sur la démagogie !

Marlène Zingiro et Eric Deruy

 guillemets